Pour l’anniversaire de Mathy, nous avons accueilli 9 de ses copines. Dans l’invitation la convocation top secrète que les filles avaient reçue, elles n’avaient pour seules indications que la date, l’heure de rendez-vous ainsi qu’une longitude et une latitude pour trouver le lieu - et non, ça n'était pas chez nous -  et un code secret à déchiffrer. Heureusement, elles ont toutes trouvé qu'il fallait se rendre au bureau de poste  près de la maison et ont décrypté le code qui leur donnait un mot de passe.

A l’heure fixée par notre contact - */- 15 minutes car il y a TOUJOURS des retardataires, rrrrr - , nous avons reçu un mystérieux coup de fil sur le téléphone public. Les enfants ont été surpris d’entendre le téléphone sonner mais Mathy a finalement décroché. Une voix robotisée lui a demandé le mot de passe. Comme les filles l’avaient bien en tête - Lang’O Chat c’est quand même facile à retenir -, la voix nous a révélé qu’un ordre de mission nous attendait derrière la boite au lettre jaune.

DSC02297DSC02301

Dans cet ordre de mission, l’Agence tope secrète Lang’O Chat nous a informé que le gâteau d’anniversaire de Mathy avait disparu et que chacune des personnes présentes avaient été soigneusement sélectionnée pour devenir agent secret et aider à l’enquête.

En arrivant sur les lieux du vol - à la maison donc -, les filles ont dû réaliser des badges pour pouvoir devenir de vrais agents et avoir accès aux données « sensibles ». Trouver un nom de code (tirage au sort d’un nom d’animal et d’un adjectif), relever son empreinte digitale (avec un crayon de papier et du scotch) et coller leur code barre d’identification personnel les ont bien captivées.

DSC02306DSC02307

Les nouvelles recrues étant fins prêtes, l’enquête a pu commencer. L’équipe de l’Agence Lang’O Chat avait déjà sécurisé la scène du vol, avait auditionné un témoin, avait identifié les suspects et avait mis les indices sous scellés. Les filles ont dû écouter attentivement l’audition du témoin - moi - pour apprendre qu’en fin de matinée, j’étais sortie faire des courses après avoir terminé le gâteau d’anniversaire de ma fille et que j’avais très mal à la tête. Ensuite afin d’éviter le contre espionnage et garder secrète l’identité des personnes suspectées par l’Agence, les filles se sont vu remettre un dossier dans lequel des messages étaient codés. Tout le matériel dont elles avaient besoin pour décrypter les différents codes était mis à leur disposition. Il n'y avait que l'embarras du choix : loupes, miroirs, filtres de couleur, décodeurs divers. A elles d’en faire bon usage pour identifier les suspects.

DSC02314DSC02316DSC02321

Une fois tous les messages décodés, rendez-vous devant le tableau de dé-briefing pour faire le point sur les avancées de chaque agent. Autant dire qu’il y a eu bousculade pour savoir qui allait écrire au « tableau » les différents éléments recueillis. Nous avions donc comme suspects :

* Richard, mon Zhom qui a comme chacun le sait pour caractéristique d’être un grand farceur,

* Félix, le chat des voisins qui vient voler à manger quand nos fenêtres sont ouvertes,

* Yvan, le poseur de nos nouvelles fenêtres, avec qui nous avions rendez-vous le matin même,

* René, le facteur, qui adore le chocolat et qui devait nous déposer un colis ce matin-là également,

* Et moi, car j’adore la pâtisserie et je suis une grande gourmande.

DSC02323DSC02327

A ce moment-là du déroulement de l’enquête, nous avions donc 5 suspects qui auraient pu avoir une occasion de voler le gâteau mais toujours pas de coupable ! L’Agence leur a donc proposé des missions : une analyse de scène de crime, une identification d’empreintes, une reconnaissance de sons ou bruitages, un stand de tir sur cibles et un désamorçage de bombe.

DSC02330DSC02331DSC02337DSC02340

Pour chaque mission brillamment réussie, les filles ont  obtenu un  indice qui les a amenés aux différentes preuves relevées sur la scène du crime. Elles ont ainsi pu disculper un à un les suspects jusqu’au dernier indice : des morceaux de feuille déchirée trouvés dans la poubelle. Grâce à un crayon de mine, les filles ont révélé les traces laissées par un message que j’avais écrit ! Le puzzle reconstitué nous a appris que je m’étais cognée et que je prenais mon sac pour aller à l’hôpital car j’avais vraiment trop mal à la tête. C’est fou, cette révélation m’a rappelé un vague souvenir, j’ai demandé aux filles d’aller jeter un œil dans mon sac à main. Elles y ont trouvé un sac de pharmacie et un compte rendu des urgences. Tout est devenu limpide lors de la lecture de cette ultime pièce à conviction !

DSC02344

M’étant cognée la tête, un hématome s'était formé et m’avait fait perdre la mémoire. Mais je me souvenais désormais que j’avais confié le gâteau au voisin car je n’avais plus de place dans mon frigo !!!! Il va s’en dire que j’étais honteuse d’avoir dérangé toute une Agence d’agents secrets pour si peu ! C’était bien l’avis d’une de nos convives qui a lâché un mémorable « Toute cette enquête pour rien !!! ». N’empêche, les filles se sont bien vite préparées pour aller chercher le gâteau chez le voisin qui s’est pris au jeu et qui en a remis une couche !

DSC02350

Avec toute cette histoire, l’heure avait tourné et à 15 minutes de la fin théorique de l’anniversaire, il a fallu souffler les bougies, manger le gâteau - un rainbow cake rose au_chocolat_au_lait -, ouvrir les cadeaux en un temps record. Quelques minutes plus tard les premiers parents arrivaient déjà !

DSC02353

Une foule de petits détails a rendu l’enquête très réaliste et vivante, les enfants ont adorés et se sont complètement prises au jeu ! Mathy ayant fait un petit sondage pendant le goûter express, je sais déjà que toutes les filles sont partantes pour une invitation l’année prochaine !