Après plusieurs mois de tranquillité, le PRP de Mathy se rappelle à notre bon (???) souvenir et revient sur la piste...

Il faut dire que le climat est propice : collège, rythme soutenu, devoirs, évaluations, hormones qui chatouillent, petits conflits entre copines et affrontements intra famille... Ma toute belle est à fleur de peau. Et sa peau justement, elle réagit.

Une quinzaine de points de poussée disséminés sur le corps, un cuir chevelu très abîmé et une atteinte du visage.

2016-03-06 14

Mathy est de nouveau sous cachets+++ pour son PRP... Mais je me suis fait engueuler par sa dermato avant hier car j'ai repris le traitement (costaud c'est vrai) sans avis médical (vrai aussi). En même temps, on s'est battu avec acharnement contre la poussée pendant plus d'un mois. Sans résultat! Voir sa fille pleurer avant d'aller au collège à cause de ses plaques sur le visage et ne rien faire malgré la boite de médoc miracle qui nous attend dans le placard, c'est dur... J'ai craqué 10 jours avant le RDV car je sais que l'imprégnation de l'organisme met 15-21 jours à se faire... J'assume mon choix car j'essaye de faire au mieux. 

Sur cette piste de danse, nous avons accueilli un nouveau partenaire... On n'avais pas besoin de ça mais bon, je crois que  Thom essaye de faire concurrence à sa soeur. Trêve de plaisanterie, nous avons découvert il y a 3 semaines une pelade de 3 centimètres de diamètre au sommet de son crâne. Pédiatre, avis d'un dermato, analyses biologiques... On attends les résultats et on évite de consulter internet car j'ai eu cette mauvaise idée dès la découverte du trou sur le tête de mon fils, ça a été terriblement anxiogène et source d'insomies. La plaque de Thomas n'ayant pas évolué en pire en 2 semaines,  je l'ai laissé aller tranquillement à l'école au lieu de le traîner chez le dermato avec sa soeur. Je ne pense pas qu'il se soucie plus que ça de cette pelade alors j'ai préféré ne pas la lui rappeler en l'emmenant chez la dermato ! J'ai préféré attendre les résultats des analyses qi ne sont toujours pas arrivées. Là aussi j'aurais peut être dû. Mais je fais aussi au mieux pour lui !

Un enfant malade, j'ai déjà du mal à assumer, alors si mon 2ème le devient aussi...je ne garantie rien !

Comme à chaque fois que Mathy fait une poussée, mon moral en prend un coup. Je me demande si le climat à la maison pourrait être amélioré pour éviter du stress chez les enfants. Car si le stress joue un rôle dans les poussées de PRP, il peut aussi être à l'origine des pelades. C'est d'ailleurs l'une des 1ères questions qui m'a été posé chez la pédiatre!!! Comme si j'avais besoin de ce genre de remarque! Je culpabilise de l'ambiance qui règne dans la maisonnée. En même temps, si moi je ne suis pas au top, les enfants ne sont pas cool non plus. Ma préadoleschiante est chiante et mon bientôt 9 ans s'affirme aussi. Depuis quelques mois, ils se chipouillent dès qu'ils se croisent et le ton monte rapidement. Par moment, on se croirait dans une maison de fous alors que tout était plutôt calme avant !