Comme je l'ai dit, le fait d'avoir trouvé miraculeusement des petits dragonnets chez Ikéa m'a apporté une nouvelle perspective de fin heureuse de l'anniversaire Chevalier et Dragon de mon fiston.

Du coup, je me suis sentie investie d'une mission : confectionner des oeufs de dragon pour accueillir les petits de Lang'DeFeu. J'ai donc fait pas mal de recherches sur le Net et j'ai fini par opter pour la technique de la pâte à sel. Je n'ai pas traîné à m'y mettre pour pouvoir faire des essais et changer mon fusil d'épaule si besoin.

La pâte à sel et moi, c'est une longue histoire qui prend ses racines dans mon enfance. Mes parents m'avaient aménagé un petit atelier pour que je puisse exprimer ma fibre artistique. J'avais un petit plan de travail au beau milieu du débarras, avec mes petits outils et un petit four. Aller, je vous montre, pour le fun, des photos datant d'il y a 20 ans que j'ai retrouvées dans les photos de famille - merci de faire abstraction de l'appareil dentaire et des longs, longs, longs cheveux ;-p -

112 - 06 112 - 05

Fermons la parenthèse et revenons à mes dragons.

Ce qu'il faut en théorie pour de la pâte à sel : 2 doses de farine, 1 dose de sel fin et 1-2 doses d'eau, colorant alimentaire (facultatif) et pour mouler des oeufs creux, il faut des oeufs en polystyrène.

P1050951Ensuite on mélange sel, farine et eau (+ou- colorant) pour obtenir une pâte homogène et malléable. Dans mon cas, je l'ai ensuite aplatie au rouleau pour l'enrouler autour d'un oeuf. J'y ai fait des crans pour imiter la cassure de la coquille lors de l'éclosion et surtout pour pouvoir retirer l'oeuf en polystyrène qui aura rétréci à la cuisson (à + de 100°C). Cuisson au four 30min à 80°C puis 2h à 105°C.

Essai N°1 : raté

P1050965Pâte trop épaisse, crevasses à la cuisson, cassures au refroidissement et la coloration ne se voit qu'à l'intérieur de la coquille.

Essai N°2 : raté

P1050966Pâte trop fine donc impossible de décoller l'oeuf en polystyrène de la "coquille" en pâte à sel sans la casser. J'ai laissé tomber le colorant, les oeufs seront bombés à la fin et l'addition de colle à papiers peints a permis d'éviter la formation de crevasses à la cuisson (merci le Web pour l'astuce).

 Essai N°3 : Gagné

P1050964 P1050963

Maintenant que la technique au point, il ne me reste plus qu'à faire 9 autres oeufs, à y glisser les dragonnets, à refermer les coquilles avec de la pâte à sel pour rendre invisible l'ouverture, à laisser sécher de longs jours avant de bomber les oeufs pour les dorer. Le tout à l'insu de mon fils pour que la surprise soit totale le jour J...